La fée

Elle bat des ailes et étincelle
La jolie fée marraine,
Mais elle n’est plus reine,
Car trop de petites fées sont contre elle,
Elle veut rentrer,
Dans le merveilleux conte enchanté
Quitter la ville,
Où toute existence est vaine,
Elle veut de nouveau être reine,
Mais sans charmante moitié cela n’est qu’un rêve,
Parsemé de nuages noirs apportant la grêle,
Elle vole frêle,
La jolie fée marraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*